Dans une police d’assurance-vie, le montant maximal que vous pouvez assurer dépend du type de contrat. Si vous avez un contrat à taux fixe, il y a généralement un plafond sur le montant que vous pouvez assurer. Cependant, si vous avez un contrat à taux variable, il n’y aura pas de plafond et votre assureur peut augmenter votre limite en fonction des performances financières du fonds investi.

Vous souhaitez en savoir plus ?

Quelle est la police d’assurance-vie?

La police d’assurance-vie est un type de contrat d’assurance qui vous permet de souscrire une assurance sur la vie d’un tiers. Cela signifie que si le bénéficiaire décède, l’assureur versera le montant assuré au(x) beneficiaires designés. Les polices d’assurance-vie peuvent être utilisées pour transférer des avoirs en toute sécurité et sans impôt à un conjoint ou à des descendants, ainsi qu’à titre de source de revenus supplémentaires pendant la retraite. En France, les polices d’assurances-vies ont été crée en 1817 par Jean Antoine Élie De Villefort et Nicolas Alexandre Henri Jules Gautier d’Agoty.

Pourquoi avez-vous besoin de cette assurance?

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles vous pouvez avoir besoin d’une assurance-vie. La première est de protéger votre famille en cas de décès prématuré. Si vous êtes le seul soutien financiel de votre famille, il est important que vous preniez des mesures pour assurer leur bien-être en cas de votre disparition. L’assurance-vie peut fournir une source stable de revenus à votre conjoint et à vos enfants si quelque chose devait arriver à vous. La seconde raison est que l’assurance-vie peut servir de réserve d’argent pour payer des frais médicaux ou funéraires élevés, ou pour aider votre famille à payer des dettes ou d’autres dépenses.

Comment fonctionne cette assurance?

La police d’assurance-vie est une forme de contrat d’assurance sur la vie. L’assuré souscrit une police auprès d’une compagnie d’assurances et paie des primes à cette compagnie. En échange, lorsque l’assuré meurt, la compagnie verse un capital ou une rente aux bénéficiaires désignés par le contractant. Les polices peuvent être enregistrées comme garanties complémentaires de certains emprunts (par exemple pour les crédits immobiliers), ce qui permet au Crédit Agricole S A de se protéger du non-remboursement du prêt en cas de mort prématurée du client/emprunteur. La banque peut ainsi récupérer l’argent qu’elle avait prêtée.