Oui, on peut avoir une assurance vie sans compte courant. Il existe des contrats d’assurance-vie qui ne nécessitent pas de compte bancaire ou de placement minimum. Ces contrats sont généralement moins chers que les autres types d’assurance vie.

Vous souhaitez en savoir plus ?

Qu’est-ce que l’assurance vie?

L’assurance vie est un contrat entre une personne et une compagnie d’assurances. La personne qui souscrit le contrat (l’assuré) verse des primes à la compagnie d’assurances, en échange de quoi celle-ci s’engage à lui verser un capital ou une rente en cas de décès. Lorsque l’ assuré vit jusqu quà l âge stipulé dans le contrat, il peut recevoir son capital ou sa rente (ou les deux). Si le but du contrat est de se constituer un patrimoine, on parle alors de placement financier ; si son but est plutôt celui de se protéger contre le risque du décès prématuré, on parlera de couverture du risque de décès.

À quoi sert-elle?

L’assurance vie est un contrat dans lequel l’assureur s’engage à verser une somme d’argent (le capital) au bénéficiaire désigné par le titulaire du contrat, en cas de décès de ce dernier. Le titulaire du contrat peut être son propre bénéficiaire, mais il peut aussi désigner une autre personne (un conjoint, un enfant…). Dans ce cas-là, on parle alors de «contrat assurances sur la vie» ou encore «contrat assurance-vie multirisque». Le montant du capital versé au bénéficiaire sera garanti si le titulaire meurt pendant la durée prévue par le contrat.

Comment fonctionne-t-elle?

L’assurance vie est un contrat entre une personne et une compagnie d’assurances. La personne contractante paie des primes à la compagnie d’assurances, qui se chargera de verser un capital ou des rentes à ses bénéficiaires en cas de décès. Lorsque l’on parle d’un placement en assurance vie, on fait souvent référence aux fonds euros : ceux-ci constituent le placement le plus courant et offrent généralement les meilleurs rendements. Les gains sont garantis et il n’y a pas de risques liés au marché financier comme cela peut être le cas pour d’autres placements (actions, obligations…). En outre, l’assurance-viedonne la possibilité de bénéficier d’avantages fiscaux importants.